Les crevettes des Sulawesi : introduction


Une fois de plus, le genre Caridina fait encore parler de lui, avec des espèces aux couleurs flamboyantes d'une beauté inouïe. Celles-ci sont originaires de l'île de Sulawesi, en Asie du Sud-Est. A l'heure où ces lignes sont écrites, des spécialistes en crevettes viennent tout juste de revenir d'un Sulawesi Tour. C'est ainsi que notre photographe Chris Lukhaup, ainsi que Carsten et Frank Logemann, Thomas von Rintelen et Stephan Hummel, tous d'Allemagne, on pu partir à la rencontre avec toutes ces espèces fascinantes dans leur habitat naturel en juin 2011. Ils sont revenus avec des photos, des informations  encore plus précises sur ces crustacés, et bien sûr, des crevettes, dont de nouvelles espèces ! Nous ne présenterons dans ce site que les espèces disponibles à la vente, ainsi que quelques nouvelles qui viennent tout juste d’être découvertes et qui ne sont pas encore nommées. Il existe bien sûr de nombreuses autres espèces (découvertes ou non), mais qui n’ont pas encore gagné les aquariums des passionnés


En captivité, les crevettes de Sulawesi requièrent des paramètres particuliers : une eau dont la température est comprise entre 27 et 29 degrés, et dont le pH se situe entre 8 et 8,5. Le KH doit être d'environ 2 à 4 (ou 1 à 3 selon certains auteurs) et le GH de 2 à 7.

Caridina glaubrechti (Chris Lukhaup)

Caridina woltereckae (Chris Lukhaup)

Pour augmenter le pH de l'aquarium, on recommande souvent

d'ajouter un peu de sable de corail au subtrat principal (du sable

de Loire ou du simple gravier par exemple). L'autre solution est

de beaucoup oxygéner l'eau en surface. Référez-vous au tableau

de la page sur les lacs de Sulawesi pour reproduire au mieux les

paramètres optimaux des espèces dans leur milieu naturel.


Pour ces espèces, il faut utiliser de l’eau osmosée, a reminéraliser.

Pour cela, on peut utiliser des sels spéciaux pour discus, mais

actuellement Roland Lück est en train de travailler sur l’élaboration

d’une formule spéciale pour les crevettes de Sulawesi.


Ces petites crevettes d’environ 2 cm sont assez timides et fuient la lumière directe. Offrez-leur de nombreuses zones d'ombres et cachettes. Les plantes ne sont pas nécessaires, voire pas recommandées selon certains éleveurs qui préfèrent offrir un habitat imitant celui des crevettes à l'état naturel, pauvre en végétaux. Cela dit, les plantes flottantes peuvent être utiles pour tamiser la lumière, telles que Azolla caroliniana, Limnobium laevigatum, Pistia stratiotes, Salvina natans... Les roches neutres sont très appréciées et doivent faire partie de l’habitat de vos crevettes.  Ces espèces ont tendance à fuir vers le bas pour se cacher sous des roches ou des éléments de décor, à l’inverse des autres caridines qui fuient un peu dans tous les sens.


De nombreux passionnés racontent que leurs crevettes sulawésiennes sont mortes de panique à l’allumage de l’aquarium : il serait donc judicieux de mettre en place un système où l’allumage se fait progressivement. Cela peut se faire par exemple à l’aide de deux minuteries, l’une branchée sur un éclairage doux à diodes, et l’autre sur l’éclairage principal. Il existe aussi des variateurs de lumière, dont certains peuvent peut-être s’adapter à votre type d’éclairage.


Les caridines de Sulawesi ne sont pas à mettre entre les mains des débutants en raison de leur fragilité. Lors de l'acquisiton de ces espèces, privilégiez toujours des individus élevés en captivité plutôt que prélevés dans le milieu naturel. De plus, ces espèces ne peuvent pas vivre dans un aquarium nouvellement installé. Celui-ci doit être bien mature, il doit dater de 6 mois minimum afin que ses paramètres physico-chimiques soient parfaitement stables.


La plupart de ces espèces se reproduisent entièrement en eau douce, sans stade larvaire en eau saumâtre. Les œufs, assez gros, sont au nombre de 10 à 20. Mais malheureusement, le taux de survie des juvéniles en captivité – à court terme ou à long terme - est encore bien faible.