Neocaridina davidi

(ex. N. heteropoda),

la crevette des débutants


Avec la crevette Amano, Neocaridina davidi (autrefois connnue sous le nom de Neocaridina heteropoda) est sans aucun doute le crustacé préféré des néophytes : elle présente de multiples couleurs, et surtout, est très facile à élever et très prolifique ! On la connaît aussi sous le nom de Neocaridina denticulata sinensis, ou encore Neocaridina sinensis. Comme ces appellations l'indiquent, cette espèce est originaire de Chine, mais aussi de Taïwan et de Corée. Autrefois, elle était classée au sein des Caridina, mais Ituo Kubo finit par la placer le genre Neocaridina en 1938 en raison d’une différence des organes sexuels des mâles : chez Neocaridina, les endopodes de la première paire de pattes natatoire sont en forme de poire, alors que chez les Caridina, ceux-ci sont en forme de feuilles. Cette révision fut longtemps contestée, mais Y. Cai finit par confirmer cette particularité en 1966.


A l’état sauvage, Neocaridina davidi peuple les lacs, cours d'eau et ruisseaux de montagne très calmes, riches en fonds rocheux et végétation. En hiver, la température extérieure peut descendre jusqu’à 0 degrés. L’espèce est donc habituée à une période froide, pendant laquelle elle observe une pause dans sa reproduction, qui se termine au printemps quand les températures remontent. Elle peut se contenter d'un petit aquarium, dont le pH est de 6,5 à 8, pour une température de 18 à 25 degrés.


Orange Rili (Chris Lukhaup)

Yellow Rili (Chris Lukhaup)

Red Rili (Chris Lukhaup)

Choco (Chris Lukhaup)

Orange (Chris Lukhaup)

Green (Chris Lukhaup)

Black FIre, Sakura, Yellow (Chris Lukhaup)

Blue Fire (Chris Lukhaup)

Sakura (Chris Lukhaup)

Il s'agit d'une espèce qui se reproduit entièrement en eau douce.

La femelle porte une trentaine d'oeufs de couleur jaune, qui

éclosent entre 3 et 4 semaines plus tard, pour donner naissance

à des juvéniles complètement formés. Ceux-ci deviennent

sexuellement matures au bout de 4 mois. La tache ovarienne

de la femelle est le plus souvent de couleur jaune. Les mâles
sont plus petits et plus fins que les femelles, et moins colorés.


A l'état sauvage, Neocaridina davidi présente une livrée
brunâtre, parfois agrémentée d'une ligne plus claire courant le
long du dos. C'est ce qu'on appelle une "heteropoda de base". A partir de cette forme sauvage, des éleveurs ont réussi à sélectionner des mutations aux couleurs très différentes. L'intensité de la coloration dépend de la variété, mais aussi - chez les variétés rouges - de l'espacement entre les chromatophores (les petits "sacs" contenant les pigments), que les crevettes peuvent d'ailleurs contracter en fonction de certains paramètres. Enfin, les femelles sont plus colorées que les mâles.


La majorité des variétés de N. davidi viennent de Taïwan où elles sont élevées de manière intensive, mais aussi d’Allemagne.


Red Cherry

La Red Cherry, ou Crevette Cerise, est sans aucun doute la plus populaire des crevettes d'aquarium. Originaire de Taïwan, elle a été commercialisée pour la première fois par un éleveur allemand en 2002. Elle arbore une belle couleur rouge. Le plus souvent, celle-ci porte plutôt sur le rosé, et les pigments sont répartis en vermicules. Les femelles sont plus colorées que les mâles.


Red Fire

La Red Fire est une Red Cherry dont le rouge est plus intense et réparti plus uniformément.

Blue Fire

La Blue Fire présente un corps entièrement bleu, parsemé de petits points noirs. Une variété sublime, mais pas toujours facile à trouver, d'autant plus qu'entre 30 et 40% des individus peuvent tirer sur le brun ou le gris. On dit que la souche n'est pas stabilisée. Les oeufs ont une couleur bleutée ou grisâtre.


Green Fire
La Neocaridina davidi var. "green" arbore une robe vert-brun. Les oeufs sont de couleur vert foncé. Là aussi il s’agit d’une variété qui n’est pas encore très bien distribuée.


Black Fire

La Black Fire est encore difficile à trouver. Son corps est brun très sombre, tirant sur le noir. Un éleveur en Espagne a sélectionné une Black Zebra, qui présente de courtes rayures claires sur le dos.


Yellow Fire

Comme son nom l'indique, la Yellow (ou Yellow Fire) arbore une magnifique couleur jaune unie. Elle est d'ailleurs la seule crevette jaune disponible pour les aquariophiles. Cette mutation serait apparue au Japon en 2006 environ, ou du moins introduite sur le marché cette année-là. Les pigments jaunes ne sont pas répartis en vermicules comme c'est le cas pour les variétés Red, mais ils colorent l'ensemble du corps. La grappe ovarienne est jaune clair, comme les oeufs.

Neon Yellow

La Neon Yellow est une Yellow qui présente une raie jaune clair, presque fluorescente, sur le dos, que l’on observe surtout chez les femelles. C’est l’éleveur allemand Uwe Zeitler qui lui a donné son nom. Cette variété est magnifique et de plus en plus populaire.


Neon Orange

Il s’agit d’une toute nouvelle variété venant de Taïwan : la crevette est orange et porte une belle ligne plus claire sur le dos.


Orange Fire

Une belle crevette orange, qui devient de plus en plus populaire.

Sakura

La Sakura est une Red Fire dont le rouge est extrêmement intense. La Sakura ne présente pas de vermicules, la couleur rouge est complètement opaque (comme pour une Yellow) et répartie uniformément sur tot le corps. La grappe ovarienne et les oeufs sont jaunes.

Orange Sakura
Cette variété toute récente est issue d'une Sakura, à l'exception que la couleur de base n'est pas rouge, mais orange.


Black Sakura

La Black Sakura est d’un beau brun foncé intense, qui tire sur le noir. Certaines sont aussi noires que des Black Tigers. Les mâles sont gris transparents.


Brown Sakura

Une variété d’un étrange rouge aux nuances brunes, provenant de la Sakura.


Sakura Royal Blood

Une nouvelle variété apparue en février 2011 en Allemagne chez l'éleveur Robert Angyalosi : cette Sakura est rouge violacé.


Choco 

Avec une robe brun sombre, parfois un partiellement transparente, la Choco commence à devenir populaire.


Rili (Kohaku)

La Rili provient de la Sakura : il s'agit donc d'une Sakura dont le milieu du corps est dépigmenté et transparent, seuls le céphalothorax et la queue sont d'un rouge intense. La tache ovarienne et les yeux sont jaunes. Certaines souches ne sont pas encore très stables, c’est-à-dire qu’il faut encore faire un travail de sélection sur la progéniture.


Orange Rili

Cette crevette au corps comportant des parties oranges et d'autres décolorées vient de faire son apparition dans le hobby en été 2011. On en trouve à l'élevage allemand de Gerd Arndt.


Yellow Rili 

Comme la Rili rouge, mais avec du jaune à la place du rouge.


Blue Rili

Chez les Rilis, la partie du corps qui n'est pas rouge est en fait incolore. Mais chez la Blue Rili, celle-ci est bleutée. On trouve même des Blue Rilis sans rouge. Les oeufs sont verts. Cette variété est disponible depuis peu chez Frank Jiang (Canada) ou encore Mikael Nadal (Allemagne).


Kanoko

La Kanoko est également issue de la Sakura, à la différence qu'en plus du rouge, elle présente aussi des taches ou rayures noires. L'association rouge/noir chez les crevettes est assez rare. Les oeufs, au nombre de 15 à 20, sont également noirs. Cette variété est disponible au Japon, et le sera peut-être bientôt en Europe.


Purple Velvet

En 2009, l'éleveur polonais Rafał Maciaszek a trouvé au sein de sa population de Red Cherry des individus avec des parties décolorées sur le corps. Il les a sélectionné, et au bout de quelques générations, seul le rostre était rouge, alors que le reste du corps était poupre-violacé. Bien que cette mutation soit stabilisée, elle est encore rare chez les particuliers.

Purple Fire
Cette mutation est apparue en 2010 à l'élevage du Polonais Rafał Maciaszek. Les crevettes sont totalement violettes. Mais cette mutation n'est pas encore stabilisée, parce qu'au sein de la progéniture, on peut également trouver des Purple Velvet.


Full White Eyed

Rafał Maciaszek a également vu des N. davidi avec des yeux blancs apparaître chez lui en février 2010. Il les a sélectionnées, pour obtenir plusieurs souches : deux souches sont déjà stabilisées (Red Cherry White Eyes, et Orange Fire White Eyes), et une est encore en cours de travail.

White Eyes (Rafał Maciaszek)